Gagner aux courses

Gagner au PMU nécessite beaucoup de rigueur, de patience, d’analyse et il n’y a pas non plus de « recette miracle pour gagner ».
Ne misez pas au PMU si vous ne savez pas vous contrôler lorsque vous jouez, vous allez vous ruiner.
Ne croyez pas à tous ces sites qui prônent des méthodes infaillibles.
Autant, il peut être intéressant de s’abonner à des sites de turf, afin d’avoir un visu sur les jockeys, chevaux, performances etc.. et donc d’obtenir une bonne analyse des courses, il n’y a cependant pas de sites « miracles ».
Même les meilleurs turfistes ont des doutes car beaucoup d’éléments sont à prendre en compte lors d’une course et peuvent faire complètement changer l’arrivée qui paraissait la plus probable.

Certains chevaux ne viennent pas pour gagner… Il est donc important de consulter la musique du cheval, les avis des entraineurs afin de savoir si la course est visée ou si le cheval est là pour peaufiner sa forme ou encore s’il a besoin de cette course après une rentrée pour se remettre en condition.

Gagner au turf nécessite donc beaucoup de temps : analyse de la course, de la météo, des chevaux, leur forme, leur musique. L’engagement est-il visé ? A qui le cheval est-il associé ? Forme, aptitude au parcours …

Le rendement qui semble le meilleur afin de gagner régulièrement, reste le jeu simple.
Les mises sont plus faibles, la chance théorique plus importante.
Il faut donc mieux gagner souvent et peu plutôt que d’espérer gagner des centaines voir des milliers d’euros sur une course.
Une bonne tactique sera donc de jouer les trois quart de votre mise sur les jeux simples et le reste sur le tiercé quarté quinté.
Ainsi, vous pourrez vous remboursez les pertes sur les paris risqués.
Consultez également les probabilités de gagner au Quinté+.

Les chances de remporter le Jackpot aux courses hippiques sont minces.
Afin de pouvoir rentabiliser vos mises et tenter d’obtenir des gains réguliers, il va vous falloir de la méthode et une très bonne analyse des courses.

LES CRITERES A PRENDRE EN COMPTE POUR UNE BONNE ANALYSE DE COURSE

Jockey & Cheval
L’entente entre le cheval et le Jockey est un élément important. Dés l’instant où le cheval a l’habitude d’être drivé par le même jockey et que les résultats sont là, le tandem s’annonce alors redoutable.
Un bon jockey peut également amener un cheval qu’il ne connait pas au meilleur de lui-même.
Les performances du cheval seront toutefois toujours plus importantes que la valeur du jockey qui ne peut quand même pas faire de miracle. On va se méfier d’un « Christophe Soumillon, Stéphane Pasquier, Franck Nivard, Jean-Michel Bazire, Alexandre Abrivard … et bien d’autres » qui par leur qualité, sont capables de donner le meilleur des parcours à leur cheval afin de les emmener sur le podium. Ils ne peuvent cependant pas faire de miracle non plus. La classe, la qualité du cheval restant le premier critère à prendre en compte.

Le poids et la distance
En plat, lorsque le cheval remporte un handicap, il se trouve pénalisé au niveau poids. Sa course sera donc plus difficile ou inversemment si son poids a été abaissé.
Au trot, suivant les sommes gagnées, les chevaux doivent rendre de la distance ce qui va donc les pénaliser également.

La forme et la musique
Un cheval qui vient d’afficher de belles performances a toutes les chances de continuer sur sa lancée. La méfiance sera donc de mise. Attention toutefois, les victoires dans des réclamers ou courses à condition ne peuvent être associés aux gros handicap.

Surveillez également les chevaux sur la montante: ils peuvent avoir effectué plusieurs mois avec des résultats décevants, mais s’ils ont affiché une progression sur leurs dernières sorties, ils peuvent participer à l’arrivée.

Un cheval qui aligne des performances régulières sera toujours une meilleure base qu’un cheval irrégulier.

Un cheval qui n’a pas couru depuis plusieurs mois ou qui effectue juste une rentrée, a peu de chance de figurer à l’arrivée, il aura besoin de courir.

L’état du terrain
Les performances d’un cheval peuvent être totalement différentes suivant un bon terrain ou un terrain très souple. La météo est donc à surveiller.

L’aptitude au parcours
Tous les chevaux ne s’adaptent pas par exemple à la grande piste de Vincennes avec sa montée et seront donc plus performant sur pistes plates. Les chevaux détenant une bonne réussite sur le parcours seront donc à privilégier.

La position
Le numéro de corde est également important. Il sera difficile pour un cheval de s’imposer avec un n° de corde 18, alors qu’il sera avantagé par un petit numéro. La place derrière l’autostart a également son importance suivant si le cheval est en première ou seconde ligne. Les premiers étant avantagés.

Le port d’œillères
Le port d’œillères permet de canaliser un cheval afin « qu’il reste sur sa course ». L’impact peut donc être bénéfique. Attention toutefois ce n’est pas forcement un critère positif. Un cheval qui a besoin de se canaliser est souvent un cheval nerveux et donc peu sûr.

Le trajet
S i l’entraineur effectue un long déplacement ce n’est pas pour rien.

Les chevaux en retard de gains
Un cheval qui a connu de longues absences ou qui est tardif, est en retard de gains. Il fait face alors à de bons engagements comme il retrouve des chevaux qui ont les mêmes gains mais de niveaux moindres.

Les attentistes
Les chevaux qui vont de l’avant dans une course sont plus sûrs qu’un cheval attentiste qui court caché et qui peut donc subir les aléas de la course.

Les lignes
Croiser les performances des chevaux de la course avec leurs concurrents afin d’établir leur valeur.

Retour haut de page